Figeac – Cahors par la vallée du Célé

Randonnée liberté par la vallée du Célé

Via Podiensis

La route la plus populaire… et pour cause !

La Via Podiensis, une randonnée St Jacques en France, plus communément appelée route du Puy est probablement la route la plus empruntée par les pèlerins. Elle fait partie des 4 chemins principaux qui traversent la France et qui convergent vers l’Espagne.

C’est au départ du Puy en Velay, que l’évêque Codescalc prend en l’an 950, le chemin pour Santiago,  signant ainsi le premier pèlerinage vers St Jacques de Compostelle, par un non hispanique. Si l’on connait mal l’itinéraire exact qu’il a emprunté, on retrouva des traces de son voyage dans les archives du monastère de San Martin de Albelda, situé à côté de Logroño, dans la Rioja . Dès le moyen- âge, le Puy en Velay est devenu le point de rencontre de nombreux pèlerins venus de Suisse ou d’Allemagne et de l’est de l’Europe en général. On pourrait presque dire, depuis toujours, la cathédrale Notre Dame du Puy, classée au titre du Chemin de Compostelle, patrimoine de l’humanité, est le lieu de départ des pèlerins sur les Chemins de Compostelle en France. Chaque jour, après la bénédiction du matin, devant la statue du St Jacques, les marcheurs entament leur randonnée St Jacques en France en ayant retiré auparavant leur créanciale tamponnée.

De nous jours le chemin du Puy est entièrement balisé, sous les couleurs du GR 65, le tracé passe tout d’abord par la Margeride et l’Aubrac,  puis arrive la remarquable abbatiale de Sainte- Foy de Conques. Des variantes se présentent aux pèlerins. En empruntant la vallée du Lot, les marcheurs passent à St Cirq-Lapopie, un des plus beaux villages de France. Puis il faut franchir à nouveau le Lot à Cahors par l’imposant pont Valentré, un remarquable exemple de l’architecture militaire défensive au Moyen-Age. Certains auront fait un détour par le nord pour passer à Rocamadour ” la citadelle de la foi”,  une citée médiévale de premier ordre campée sur une falaise abrupte. Les pèlerins viennent jusqu’à Rocamadour pour se recueillir devant la vierge noire.

Le GR 65 continue sa route, en filant vers le Sud-Ouest.  Arrive maintenant Moissac, l’abbaye St Pierre impose son impressionnante stature à tout le centre ville, elle trouva son rayonnement par son rattachement à l’ordre de Cluny, aujourd’hui elle est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Pour l’anecdote, la ville de  Moissac est jumelée avec Astorga, une autre étape d’importance sur le Camino, que le pèlerin découvrira bien plus tard dans son périple. La Garonne franchie, le marcheur traverse ensuite la magnifique région de la Gascogne, temple de la gastronomie et de l’art de vivre, c’est la terre d’Henry IV, d’Artagnan et plus contemporainement du célèbre cuisinier, plusieurs fois étoilé, Alain Ducasse.

Avec le franchissement du Gave de Pau,  le paysage change, le marcheur arrive dans le Pays Basque, avec en toile de fond les Pyrénées qui se dessinent. Au carrefour de Gibraltar les chemins s’unissent, la via Turonensis venant de Tours, la via Lemovicensis qui arrive du Vezelay, le chemin du Puy,  ne forment maintenant plus qu’un, le chemin de Navarre. Bientôt une étape importante  et difficile sera franchie, après les Pyrénées, le Camino Francés attend le marcheur…

Choisissez votre étape dans la liste de nos randonnées sur le chemin du Puy en Velay